Michai Morin

Éclairage

5 juin - 25 juin 2019

Réception : jeudi 6 juin 2019, 18h-20h

Renseigner

Michaï Morin les pièces numériques jouent avec la perception de la réalité du spectateur, offrant une porte vers une autre dimension de la création de l'artiste. Inspirées par son étude de l'optique, les compositions de Morin utilisent la lumière, la réfraction, la forme, la matière et le contraste pour transpercer le spectateur. Le processus de Morin consiste à imprimer des images Ultra Haute Définition (UHD) sur des panneaux de verre acrylique. Il décrit avec justesse ses pièces comme une «sculpture abstraite numérique» compte tenu de leur apparence souple et tridimensionnelle.

Dans "Castalia", nous voyons deux orbes suspendus dans l'espace au-dessus d'une forme à ouverture circulaire. Morin courbe et façonne la lumière autour de ces objets en leur donnant une étrange qualité qui semble à la fois vitreuse et liquide. Il y a une tension entre la possibilité apparente que les orbes tombent à travers le trou dans la forme ci-dessous ou soient enveloppées par la forme en forme de coquille ci-dessus. Cela crée un sentiment d'excitation et d'émerveillement chez le spectateur, car il y a une forte attraction visuelle à la fois du haut et du bas de la composition. Cette attraction contrastée retient irrésistiblement le regard du spectateur dans l'espace imaginaire que Morin a composé.

Voir les expositions passées

Michai Morin

Éclairage

5 juin - 25 juin 2019

Réception : jeudi 6 juin 2019, 18h-20h

Morvarid
Morvarid

Impression jet d'encre UHD sur verre acrylique - contrecollé sur aluminium dibond
30" x 30"

Renseigner Voir le catalogue

Michaï Morin les pièces numériques jouent avec la perception de la réalité du spectateur, offrant une porte vers une autre dimension de la création de l'artiste. Inspirées par son étude de l'optique, les compositions de Morin utilisent la lumière, la réfraction, la forme, la matière et le contraste pour transpercer le spectateur. Le processus de Morin consiste à imprimer des images Ultra Haute Définition (UHD) sur des panneaux de verre acrylique. Il décrit avec justesse ses pièces comme une «sculpture abstraite numérique» compte tenu de leur apparence souple et tridimensionnelle.

Dans "Castalia", nous voyons deux orbes suspendus dans l'espace au-dessus d'une forme à ouverture circulaire. Morin courbe et façonne la lumière autour de ces objets en leur donnant une étrange qualité qui semble à la fois vitreuse et liquide. Il y a une tension entre la possibilité apparente que les orbes tombent à travers le trou dans la forme ci-dessous ou soient enveloppées par la forme en forme de coquille ci-dessus. Cela crée un sentiment d'excitation et d'émerveillement chez le spectateur, car il y a une forte attraction visuelle à la fois du haut et du bas de la composition. Cette attraction contrastée retient irrésistiblement le regard du spectateur dans l'espace imaginaire que Morin a composé.

Morvarid
Morvarid
Farcaster
Farceur
Castalia
Castalia
Renseigner Voir le catalogue

Voir les expositions passées de Michai Morin

Éclairage | 5 juin - 25 juin 2019

L'infini des pensées
50" x 50" - Acrylique sur toile