Frank M. Alba

Trébucher la lumière fantastique

7 décembre - 18 janvier 2018

Accueil : jeudi 7 décembre 2017, 18h-20h

Renseigner

Les peintures de Frank M. Alba osciller quelque part entre l'allégorie et la fantaisie. Lorsqu'il représente des objets et des entités familiers au spectateur, il les dépeint de telle manière que leurs connotations inhabituelles sont dépouillées. De cette manière, un enfant, un couloir, une expression faciale en vient à se sentir étrangement étrange et onirique.

Dans Renaissance, la façon dont Alba tisse un ton symbolique, presque moralisateur dans ses scènes est clairement visible. L'embryon d'un enfant flotte près d'une photographie sur une table. Sous la table, flottant dans une transparence spectrale, se trouve le cadran d'une montre. Tous ces éléments se rejoignent dans le titre du tableau ; mais même sans ce titre une sorte de récit relate l'enfant, la photographie et la montre. Ce sens du temps qui passe, d'une histoire qui se raconte, découle de la façon dont l'embryon fournit la principale source de lumière du tableau. Aussi surréaliste, sombre ou cauchemardesque que cette scène puisse paraître, le fœtus fantomatique (une future renaissance) est le véritable point d'origine de la peinture.

Voir les expositions passées

Frank M. Alba

Trébucher la lumière fantastique

7 décembre - 18 janvier 2018

Accueil : jeudi 7 décembre 2017, 18h-20h

Perspective of Innocence
Point de vue de l'innocence

Peinture acrylique sur toile
30" x 40"

Renseigner Voir le catalogue

Les peintures de Frank M. Alba osciller quelque part entre l'allégorie et la fantaisie. Lorsqu'il représente des objets et des entités familiers au spectateur, il les dépeint de telle manière que leurs connotations inhabituelles sont dépouillées. De cette manière, un enfant, un couloir, une expression faciale en vient à se sentir étrangement étrange et onirique.

Dans Renaissance, la façon dont Alba tisse un ton symbolique, presque moralisateur dans ses scènes est clairement visible. L'embryon d'un enfant flotte près d'une photographie sur une table. Sous la table, flottant dans une transparence spectrale, se trouve le cadran d'une montre. Tous ces éléments se rejoignent dans le titre du tableau ; mais même sans ce titre une sorte de récit relate l'enfant, la photographie et la montre. Ce sens du temps qui passe, d'une histoire qui se raconte, découle de la façon dont l'embryon fournit la principale source de lumière du tableau. Aussi surréaliste, sombre ou cauchemardesque que cette scène puisse paraître, le fœtus fantomatique (une future renaissance) est le véritable point d'origine de la peinture.

Perspective of Innocence
Point de vue de l'innocence
Masquerade Death
Mort mascarade
Left Behind
Laissé pour compte
A New Life
Une nouvelle vie
Renseigner Voir le catalogue

Voir les expositions passées de Frank M. Alba

Faire trébucher la lumière Fantastique | 7 décembre - 18 janvier 2018

L'infini des pensées
50" x 50" - Acrylique sur toile