Ana Riesser

Mystère en tant que muse

13 octobre - 2 novembre 2018

Renseigner

d'Ana Riesser les sculptures mettent en valeur des formes organiques et des surfaces qui font allusion à des formes biologiques. Sa pratique sculpturale intègre une gamme de matériaux, ne se limitant pas à l'albâtre, au marbre et au bois. Les œuvres de Riesser pourraient être qualifiées de sculptures anthropomorphes, imitant des appendices biologiques et d'autres formes naturelles pour créer des gestalts structurels qui reflètent la croissance et le développement. Ses œuvres ont également une qualité reliquaire, tempérée par leurs surfaces lisses et leurs contours inclinés.

Dans Cocon, Riesser crée une sorte d'assemblage de bois lissé, de cèdre, de shihuahuaco et d'albâtre dans le but d'imiter le processus de la chrysalide. La forme d'albâtre blanc positionnée dans le bois s'apparente à un œuf, suggérant un embryon non encore étoffé. Le bois lissé, au contraire, est quelque chose comme un utérus. La surface plane et polie qui caractérise à la fois le cadre en bois et l'objet en albâtre témoigne de l'esthétisation des processus biologiques. La vie de naissance et la mort sont prises en charge simultanément. La mort dans la forme du bois, la naissance dans la graine d'albâtre et la vie dans la portée globale de l'œuvre sculpturale, qui formalise abstraitement une émergence progressive dans la forme.

Ana Riesser

Mystère en tant que muse

13 octobre - 2 novembre 2018

Un changement de peau
Un changement de peau

29,5" x 9"

Cocon
Cocon

18,5" x 10,5"

Formes organiques
Formes organiques

12" x 11"

L' Origine du Monde
L'Origine du Monde

30,5" x 9,5"

Renseigner

d'Ana Riesser les sculptures mettent en valeur des formes organiques et des surfaces qui font allusion à des formes biologiques. Sa pratique sculpturale intègre une gamme de matériaux, ne se limitant pas à l'albâtre, au marbre et au bois. Les œuvres de Riesser pourraient être qualifiées de sculptures anthropomorphes, imitant des appendices biologiques et d'autres formes naturelles pour créer des gestalts structurels qui reflètent la croissance et le développement. Ses œuvres ont également une qualité reliquaire, tempérée par leurs surfaces lisses et leurs contours inclinés.

Dans Cocon, Riesser crée une sorte d'assemblage de bois lissé, de cèdre, de shihuahuaco et d'albâtre dans le but d'imiter le processus de la chrysalide. La forme d'albâtre blanc positionnée dans le bois s'apparente à un œuf, suggérant un embryon non encore étoffé. Le bois lissé, au contraire, est quelque chose comme un utérus. La surface plane et polie qui caractérise à la fois le cadre en bois et l'objet en albâtre témoigne de l'esthétisation des processus biologiques. La vie de naissance et la mort sont prises en charge simultanément. La mort dans la forme du bois, la naissance dans la graine d'albâtre et la vie dans la portée globale de l'œuvre sculpturale, qui formalise abstraitement une émergence progressive dans la forme.

Un changement de peau
Un changement de peau
Cocon
Cocon
Formes organiques
Formes organiques
L' Origine du Monde
L'Origine du Monde
Renseigner

L'infini des pensées
50" x 50" - Acrylique sur toile
Joignez-vous à notre liste d'envoi