Angela Blattner

La figure et les lieux inconnus

7 juillet - 27 juillet 2018

Accueil : 12 juillet 2018, 18h00 - 20h00

Renseigner

Angela Blattner recrée la nouveauté, le dynamisme et l'excitation intrinsèques à l'expérience vécue, en particulier en milieu urbain. Capturant des moments impromptus, des rencontres fortuites et d'autres aperçus des processus sociaux et organiques à différentes étapes de leur déroulement, Blattner utilise la perspective comme son principal outil, intégrant ses images dans une sorte de commentaire formel qui repose moins sur ce qui est vu que sur la manière dont dont il est dépeint. Travaillant généralement avec des supports picturaux tels que l'acrylique et l'aquarelle, les objets dans les œuvres de Blattner ne sont jamais des entités isolées, mais contiennent le monde entier en eux-mêmes, comme des synecdoques visuelles de la vie sociale et culturelle.

Dans New-York 2, Blattner utilise une perspective descendante, rendue dans des tons noirs et blancs sévères, pour exprimer le rythme effréné de la vie à New York, délimitant l'anonymat parfois douloureux que la ville inflige à ses habitants. Plutôt que de singulariser le spectateur comme un autre étranger sans nom, Blattner montre que ce sentiment d'anonymat est partagé. Dans cette œuvre particulière, chacun est une copie de lui-même ; la même couleur noire solide qui forme le corps d'une personne forme également son ombre insubstantielle.

Angela Blattner

La figure et les lieux inconnus

7 juillet - 27 juillet 2018

Accueil : 12 juillet 2018, 18h00 - 20h00

New-York 6
New-York 6

24" x 31,5"

New-York 2
New-York 2

24" x 31,5"

Fleurs de pavot 3
Fleurs de pavot 3

12" x 12"

Renseigner

Angela Blattner recrée la nouveauté, le dynamisme et l'excitation intrinsèques à l'expérience vécue, en particulier en milieu urbain. Capturant des moments impromptus, des rencontres fortuites et d'autres aperçus des processus sociaux et organiques à différentes étapes de leur déroulement, Blattner utilise la perspective comme son principal outil, intégrant ses images dans une sorte de commentaire formel qui repose moins sur ce qui est vu que sur la manière dont dont il est dépeint. Travaillant généralement avec des supports picturaux tels que l'acrylique et l'aquarelle, les objets dans les œuvres de Blattner ne sont jamais des entités isolées, mais contiennent le monde entier en eux-mêmes, comme des synecdoques visuelles de la vie sociale et culturelle.

Dans New-York 2, Blattner utilise une perspective descendante, rendue dans des tons noirs et blancs sévères, pour exprimer le rythme effréné de la vie à New York, délimitant l'anonymat parfois douloureux que la ville inflige à ses habitants. Plutôt que de singulariser le spectateur comme un autre étranger sans nom, Blattner montre que ce sentiment d'anonymat est partagé. Dans cette œuvre particulière, chacun est une copie de lui-même ; la même couleur noire solide qui forme le corps d'une personne forme également son ombre insubstantielle.

New-York 6
New-York 6
New-York 2
New-York 2
Fleurs de pavot 3
Fleurs de pavot 3
Renseigner

L'infini des pensées
50" x 50" - Acrylique sur toile