Lénor Bingham

Un peu de sérendipité

2 mai - 25 mai 2023

Accueil : 3 mai 2023, 18h00 - 20h00

Renseigner

La fille d'un inventeur et d'un artiste peintre américain Lénor Bingham a grandi à Long Island, au milieu des engins extravagants de son père et des sculptures de sa mère. De fréquents voyages dans les musées ont stimulé une passion pour l'art moderne et l'expressionnisme abstrait ; tandis que les voyages d'enfance en Amérique latine ont égayé sa palette. 

Bingham peint des portraits délicats de la vie de famille, des vignettes oniriques évoquant des souvenirs d'enfance, des contes folkloriques ou de tendres déclarations d'amour à ses enfants. Le désir d'intimité et la préservation du noyau familier sont des thèmes récurrents dans son travail, bien qu'ils ne soient pas ouvertement abordés. L'esthétique chagallienne de Bingham est obtenue grâce à des couches d'acrylique, d'aquarelle et d'encre, partiellement délavées à l'eau de Javel. Cet acte de couverture et de découverte jette de minuscules indices sur les histoires sous-jacentes, ce qui donne lieu à des œuvres poétiques d'une complexité texturale sans précédent.

Bingham a officiellement étudié l'art avec Toby Klayman au Fort Mason Art Center de San Francisco. Elle a exposé son art dans des expositions individuelles et collectives à Portland, OR et à New York. Passionnée de vin, randonneuse passionnée et esthéticienne diplômée, elle dirige maintenant un restaurant allemand avec son mari. Elle travaille et vit à Portland, OR. 

Lénor Bingham

Un peu de sérendipité

2 mai - 25 mai 2023

Accueil : 3 mai 2023, 18h00 - 20h00

Beauté silencieuse
Beauté silencieuse

24 "x 18"

La jonction
La jonction

22" x 30"

Un peu de sérendipité
Un peu de sérendipité

24 "x 18"

Au début
Au début

18" x 24"

Renseigner

La fille d'un inventeur et d'un artiste peintre américain Lénor Bingham a grandi à Long Island, au milieu des engins extravagants de son père et des sculptures de sa mère. De fréquents voyages dans les musées ont stimulé une passion pour l'art moderne et l'expressionnisme abstrait ; tandis que les voyages d'enfance en Amérique latine ont égayé sa palette. 

Bingham peint des portraits délicats de la vie de famille, des vignettes oniriques évoquant des souvenirs d'enfance, des contes folkloriques ou de tendres déclarations d'amour à ses enfants. Le désir d'intimité et la préservation du noyau familier sont des thèmes récurrents dans son travail, bien qu'ils ne soient pas ouvertement abordés. L'esthétique chagallienne de Bingham est obtenue grâce à des couches d'acrylique, d'aquarelle et d'encre, partiellement délavées à l'eau de Javel. Cet acte de couverture et de découverte jette de minuscules indices sur les histoires sous-jacentes, ce qui donne lieu à des œuvres poétiques d'une complexité texturale sans précédent.

Bingham a officiellement étudié l'art avec Toby Klayman au Fort Mason Art Center de San Francisco. Elle a exposé son art dans des expositions individuelles et collectives à Portland, OR et à New York. Passionnée de vin, randonneuse passionnée et esthéticienne diplômée, elle dirige maintenant un restaurant allemand avec son mari. Elle travaille et vit à Portland, OR. 

Beauté silencieuse
Beauté silencieuse
La jonction
La jonction
Un peu de sérendipité
Un peu de sérendipité
Au début
Au début
Renseigner

L'infini des pensées
50" x 50" - Acrylique sur toile