Mohamed Bengriba

Renseigner

Né dans la banlieue sud-est de Paris à Créteil, Mohamed Bengriba était un peu un retardataire dans l’art. Un reportage télévisé sur « Bella au col blanc » de Marc Chagall a été la force qui l'a attiré. Bengriba a commencé à visiter les musées, cherchant à établir des liens avec des artistes comme Klee, Kandinsky et Pollock. Peu de temps après, il commence à expérimenter la photographie numérique. Un jour, après avoir découvert une toile d'araignée mouillée de gouttelettes de pluie fraîche, Bengriba réalise qu'il peut manipuler ses photos, en jouant avec la lumière, le contraste et la saturation. Ce processus de montage est devenu une partie essentielle de son travail. "Si une photographie représente quelque chose d'une manière trop évidente", explique Bengriba, "je la traite jusqu'à ce qu'elle ait perdu suffisamment de sa photogénie." L'œuvre actuelle de Bengriba est vive et fortement saturée, rappelant un balayage thermique. Il s’agit en quelque sorte d’un casse-tête qui pousse le spectateur à la fois à deviner le contenu original et à examiner un monde entièrement nouveau. «Je m'intéresse à l'abstraction», dit Bengriba. "Pour moi, l'abstraction est synonyme de liberté." Mohamed Bengriba vit actuellement en France.

Oeuvres en vedette
Fantômes avec des lunettes de soleil sur
Mousse bleue roulant sur une plage verte avec des perles noires
Sous la glace, le feu
Bouche ouverte

Mohamed Bengriba

Fantômes avec des lunettes de soleil sur

Photographie numérique sur papier beaux-arts
20 "x 29,5"

Né dans la banlieue sud-est de Paris à Créteil, Mohamed Bengriba était un peu un retardataire dans l’art. Un reportage télévisé sur « Bella au col blanc » de Marc Chagall a été la force qui l'a attiré. Bengriba a commencé à visiter les musées, cherchant à établir des liens avec des artistes comme Klee, Kandinsky et Pollock. Peu de temps après, il commence à expérimenter la photographie numérique. Un jour, après avoir découvert une toile d'araignée mouillée de gouttelettes de pluie fraîche, Bengriba réalise qu'il peut manipuler ses photos, en jouant avec la lumière, le contraste et la saturation. Ce processus de montage est devenu une partie essentielle de son travail. "Si une photographie représente quelque chose d'une manière trop évidente", explique Bengriba, "je la traite jusqu'à ce qu'elle ait perdu suffisamment de sa photogénie." L'œuvre actuelle de Bengriba est vive et fortement saturée, rappelant un balayage thermique. Il s’agit en quelque sorte d’un casse-tête qui pousse le spectateur à la fois à deviner le contenu original et à examiner un monde entièrement nouveau. «Je m'intéresse à l'abstraction», dit Bengriba. "Pour moi, l'abstraction est synonyme de liberté." Mohamed Bengriba vit actuellement en France.

Fantômes avec des lunettes de soleil sur

Photographie numérique sur papier beaux-arts
20 "x 29,5"

Mousse bleue roulant sur une plage verte avec des perles noires

Photographie numérique sur papier beaux-arts
20 "x 29,5"

Sous la glace, le feu

Photographie numérique sur papier beaux-arts
20 "x 29,5"

Bouche ouverte

Photographie numérique sur papier beaux-arts
20 "x 29,5"

Renseigner

Voir les expositions passées de Mohamed Bengriba

L'infini des pensées
50" x 50" - Acrylique sur toile